webleads-tracker

Contactez un Trésorier devise pour augmenter vos profits
Focus paiement à l'international : La Suisse accusée de manipulation, la Chine à la Maison Blanche, et la Banque d’Angleterre à l’action

Focus paiement à l’international : La Suisse accusée de manipulation, la Chine à la Maison Blanche, et la Banque d’Angleterre à l’action

La Chine n’en demeure pas moins sous surveillance étroite

Alors que la Chine et les États-Unis s’apprêtent aujourd’hui à signer le “Premier Acte” de leur accord commercial à la Maison Blanche, Washington vient tout juste de retirer l’Empire du Milieu de sa “liste noire des pays manipulateurs de devises”.

Malgré sa sortie de cette liste, la Chine n’en demeure pas moins sous surveillance étroite, et les termes de l’accord commercial ne devraient d’ailleurs pas occulter cette thématique monétaire. D’autres pays plus surprenants, tels que la Suisse, font quant à eux le chemin inverse, et figurent donc depuis hier sur cette “liste noire” établie par les États-Unis.

la Chine reçue à la Maison Blanche

🇨🇭 Le franc suisse se renforce

En hausse de +1,28% depuis le début de l’année, le franc suisse (CHF) teste actuellement ses plus hauts niveaux depuis près de 3 ans. L’ajout de la Suisse à la “liste noire des pays manipulateurs de devises” par les États-Unis devrait en effet contraindre la Banque nationale suisse à laisser sa devise s’apprécier davantage au cours des prochains mois.

Au-delà de sa politique monétaire, la Suisse pourrait également être amenée à revoir sa politique budgétaire sous la pression américaine. Le Trésor américain appelle en effet le gouvernement suisse à réduire ses taxes et relancer ses investissements.

# La paire EUR/CHF cote actuellement à 1,0755.

🇨🇳 Le yuan salue l’accord commercial

En hausse de +1,70% depuis le début de l’année, le yuan chinois (CNY) progresse alors que la Chine et les États-Unis s’apprêtent à signer le “Premier Acte” de leur accord commercial, et que les investisseurs se projettent d’ores et déjà dans le “Second Acte” annoncé par le président américain Donald Trump.

S’il faut encore attendre le texte officiel de l’accord pour l’examiner dans le détail, la Chine devrait selon toute vraisemblance s’engager à augmenter ses importations américaines (notamment agricoles), alors que les États-Unis devraient quant à eux renoncer à imposer de nouveaux biens chinois tout en divisant par deux le montant des taxes douanières appliquées depuis septembre dernier à 120 milliards de biens chinois).

# La paire EUR/CNY cote actuellement à 7,6752.

🇬🇧 GBP

En baisse de -1,32% depuis le début de l’année, la livre sterling (GBP) s’enfonce encore un peu plus aujourd’hui sur le marché des changes suite à des chiffres d’inflation plus faibles qu’attendu. Publiée aujourd’hui, la dernière statistique fait en effet état d’une inflation de +1,6% seulement (son plus bas niveau depuis fin 2016).

Dans ce contexte, la Banque d’Angleterre pourrait être forcée d’agir dès le 30 janvier prochain en abaissant ses taux directeurs de 25 points de base (avec une probabilité implicite de 62% mesurée sur les marchés financiers).

# La paire EUR/GBP cote actuellement à 0,8567.

Consultez-nous sans frais (0€)