webleads-tracker

Focus Devises n°7 : L'USD rassure, l’Euro inquiète
GESTION ET OPTIMISATION DU CHANGE DE DEVISES POUR LES TPE-PME

Focus Devises n°7 : L’USD rassure, l’Euro inquiète

Début de semaine marqué par la violente chute des indices boursiers mondiaux

Alors que la crise sanitaire causée par le coronavirus s’étend en Europe et paralyse encore un peu plus l’économie mondiale, le dollar américain réaffirme son statut de valeur refuge.

Suite à un début de semaine marqué par la violente chute des indices boursiers mondiaux, les investisseurs se tournent en effet vers les devises les plus stables telles que le billet vert. Directement affecté par la crise sanitaire, l’euro ne profite cependant pas du mouvement en cours.

L'USD rassure, l’Euro inquiète
L'USD rassure, l’Euro inquiète

🌐 Cotations actualisées

L’arrivée du coronavirus en Italie pourrait bien sonner le glas du rebond de la monnaie unique. Très attendue ce mercredi, la prise de parole de Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne, devrait néanmoins rassurer les investisseurs.

L’institution de Francfort pourrait en effet mobiliser de nouveaux moyens pour stabiliser l’euro sur les marchés et relancer l’économie européenne suite notamment aux mauvaises statistiques économiques allemandes (croissance nulle contre +0,1% anticipé).

Outre-Atlantique, malgré une légère baisse de la confiance des consommateurs (130,7 contre 132 attendus par les analystes), et trois jours de baisse consécutifs sur les marchés actions, les investisseurs semblent réaffirment leur préférence pour le dollar américain.

Dans l’attente du PIB du quatrième trimestre 2019 (attendu ce jeudi à 14h30), les acteurs économiques anticipent une baisse des taux de la Réserve fédérale américaine pour soutenir l’économie face à la menace grandissante du coronavirus.

Outre-Manche la devise britannique s’appuie sur une économie plus solide qu’attendu face au Brexit, mais les investisseurs commencent à s’interroger quant à la capacité du gouvernement à trouver un accord post-Brexit avec l’Union européenne.

Publiés jeudi dernier, les chiffres des ventes au détail sont ressortis supérieurs aux attentes (+0,9% pour +0,7% anticipés). Malgré ces données et la possibilité d’un plan de relance post-électoral, les craintes l’emportent et la devise britannique recule sur les marchés.

Le Yuan se stabilise difficilement malgré l’interventionnisme du gouvernement et une baisse des taux directeurs de la banque centrale chinoise. De nombreuses entreprises restent fermées et les conséquences sur l’économie réelle s’intensifient.

Pour l’heure, les investisseurs attendent du concret pour y voir plus clair, à commencer par la publication du PMI manufacturier dans la nuit de vendredi à samedi. La baisse des nouveaux cas de personnes contaminées recensées ne suffit pas encore à apaiser les craintes.

Sources : Financial Times, Bloomberg, Reuters, ProRealTime

A lire aussi...

Call Now ButtonConsultez-nous sans frais (0€)